RELAIS CULTUREL PIERRE SCHIELÉ ● 51 rue Kléber – 68800 Thann [FR] ● Tél : +33 (0)3 89 37 92 52

Programme

Accueil»ARCHIVES»CharlElie Couture

CharlElie Couture

Musique

Placement debout, non numéroté

 

1ère partie:

Singe Chromés

 

ACHETER

 

CharlElie Couture

+ Tom Novembre

Le 14 octobre à 20h30 au Relais et le 12 mars à 20h30 à l’ED&N

Forfait 2 soirées à tarifs privilégiés en vente au Relais et à l’ED&N

  • Tarifs : 36 / 41 €

PLACES A RETIRER AU RELAIS OU À L’ED&N

MARDI 14 OCTOBRE – 20H30

CharlElie vit à New York depuis onze ans. I m M o r t e l, le titre de son nouvel album, s’entend donc à la fois en français et en « semi-anglais » (I’M mortel). Et pour exprimer au mieux cette ambivalence essentielle, CharlElie a choisi d’être produit par Benjamin Biolay. Cette alliance, c’est celle de la rigueur et du caprice, de la profondeur et de l’intuition. On sifflote au bord de l’abîme, on marche sur le fil de la musique à la recherche d’un équilibre incertain. CharlElie nous promène au bord des gouffres avec la grâce d’un ange gardien. Ses chansons garde-fous nous prennent par la main, entre jazz complice, berceuse consolatrice, cuivres fatigués d’une fanfare qui s’éteint, cordes sensibles et guitares rock. L’électricité est toujours là, mais c’est désormais celle de l’âme. Plus Yin, moins Yang, l’énergie toujours puissante s’est dépouillée de toute agressivité.

On a à la fois le sentiment de retrouver le CharlElie qu’on a aimé, patiné par le voyage de la vie, vieilli comme un vin de garde, et la joie enfantine de rencontrer un être nouveau, ou plutôt renouvelé. Biolay est l’artisan de cet assemblage ; le résultat est plein de nuances et de malice. A l’heure des mélodies joyeusement factices, Couture rhabillé par Biolay rappelle avec délicatesse qu’une chanson n’impose rien : elle évoque, elle suggère des émotions portées du bout des doigts. Elle nous emmène dans un monde parallèle, et nous offre la consolation sans s’abîmer dans le mensonge ou l’illusion. CharlElie dit la dure vérité du chagrin de vivre… Tranquillement bouleversant, “I m M o r t e l ”  signe le retour d’un artiste qui a beaucoup à partager, dans un album aussi important pour lui que pour nous.

Photo CharlElie: © Gérard RANCINAN

 

Singe Chromés

Derrière Singe Chromés se cache Denis Scheubel, un poète, musicien, plasticien à l’identité changeante mais au talent infiniment précieux. Cet artiste inclassable a fait son irruption sur la scène rock française dans les années 90, notamment aux côtés de Fred Poulet à ses débuts.

Sublimant son quotidien, ce musicien, tortionnaire de mots et amateur de “rodéo sur le destin” vagabonde d’une idée à l’autre et partage ses obsessions avec une sincérité confondante. Fidèle à des relents new-wave purifiés des calculs revivalistes, il distille une poésie noire, aiguisée comme une guillotine portative. Des tubes en puissance, un univers énorme et singulier, analogiquement armé, métalliquement penché, outrageusement chromé(s), comme ce monde en surbrillance qui est le nôtre.

« Comme un retour du refoulé afterpunk, à la croisée de l’animal, de la high-tech et du lettrisme : Singe Chromés, dissonance syntaxique, son sonné. Surgit, en dix plages galvanoplastiques, l’album le plus Bashung depuis sa mort bleue, entre traces de Play Blessures, feedback de Fantaisie militaire et poussières de Désert de Gaby ». Libération

« Singe Chromés, c’est du garage-rock joué au bord du vertige, du précipice. Un disque derviche à écouter en boucle ». Les inrockuptibles

Photo Singe Chromés: © Eric ANTOINE

 

 

Mot-clés : ,