RELAIS CULTUREL PIERRE SCHIELÉ ● 51 rue Kléber – 68800 Thann [FR] ● Tél : +33 (0)3 89 37 92 52

Programme

Accueil»ARCHIVES»Combat de nègre et de chiens

Combat de nègre et de chiens

Théâtre

Création

 

 

Impression

 

 

 

 

VENDREDI 4 NOVEMBRE – 20h30

Bernard-Marie Koltès – Thibaut Wenger

Cie 1ers Actes

Mise en scène : Thibaut Wenger, Scéngraphie, lumières : Matthieu Ferry, Costumes, accessoires: Claire Schirck, Musique, sons : Grégoire Letouvet, Geoffrey Sorgius, Collaboration artistique : Adeline Rosenstein, Avec : Berdine Nusselder, Fabien Magry, Thierry Hellin, François Ebouele

 

Spectacle victime de son succès !

La représentation est complète mais des places peuvent se libérer en dernière minute. Si vous souhaitez bénéficier d’un désistement, inscrivez-vous sur notre liste d’attente en remplissant ce formulaire :

LISTE D’ATTENTE

 

La pièce se situe dans un pays d’Afrique, sur le chantier d’une entreprise française en passe d’être fermé. Ne restent plus que Horn le chef de chantier et Cal, un ingénieur. L’arrivée simultanée d’une jeune parisienne, que Horn veut épouser et d’un Noir mystérieusement entré dans la cité des Blancs pour réclamer le corps de son frère mort, va catalyser la violence latente de la situation.

Koltès disait que son propos dans Combat de nègre et de chiens n’était pas de parler de l’Afrique, mais bien de ce petit monde blanc, qui vit retranché derrière les palissades et les barbelés. En écho, Thibaut Wenger lit aujourd’hui cette « grande pièce sur la peur, la dissimulation, le mensonge, le commerce que nous entretenons avec la culpabilité et la mauvaise conscience » comme « un western métaphysique dans une Afrique rêvée », mettant en scène des êtres humains complexes, les pieds dans la boue, puissants de vitalité et forts de leurs faiblesses. L’état du monde les traverse et tout se révèle : les cruautés et les désarrois, les plaies mal refermées, les envies et les fiertés, les dénis et les aveuglements…

Nourrie de références cinématographiques, la mise en scène de Thibaut Wenger restitue les enjeux intimes, politiques et métaphysiques de cette pièce, forte, sombre, abyssale.

 

Résidence de création au Relais Culturel de Thann.

Production : Premiers Actes – Premiers Actes Asbl. Coproduction : Le Théâtre de la Place des Martyrs, La Servante, Bruxelles ; La Filature, Scène nationale – Mulhouse ; le Relais Culturel régional de Thann. Avec le soutien de la fédération Wallonie-Bruxelles, Service du théâtre ; région Alsace ; département du Haut-Rhin ; dispositif Arts vivants en Alsace, les Régionales. La compagnie est conventionnée par le ministère de la Culture et de la Communication / DRAC Alsace.

 

Crédit photos : © Mélanie Wenger