RELAIS CULTUREL PIERRE SCHIELÉ ● 51 rue Kléber – 68800 Thann [FR] ● Tél : +33 (0)3 89 37 92 52

Programme

Accueil»SAISON»L’AFFAIRE DE LA RUE DE LOURCINE

L’AFFAIRE DE LA RUE DE LOURCINE

Théâtre

Dès 13 ans.

ACHETER

MARDI 10 AVRIL 2018 – 20H30

Compagnie Premiers actes

De Labiche

Mise en scène : Thibault Wenger, Avec : Fabien Magry, Jean-Benoît Ugeux, Tristan Schotte, Marie Luçon, Bernard Gahide, Scénographie, costumes et accessoires : Claire Schirck, Nina Blanc et Sébastien Corbière, Musique : Grégoire Letouvet, Sons : Geoffrey Sorgius, Lumières : Iris JulienneAssistant : Hugo Favier

 

Lenglumé, bourgeois noceur qui un matin de gueule de bois trouve dans son lit un homme dans le même état, Mistingue, bascule lui et sa raison dans une « lacune » de sa nuit et par un faisceau d’indices abracadabrants en vient à imaginer qu’ils sont les assassins d’une charbonnière, rue de Lourcine, dans les dédales d’un vieux Paris interlope. Pour faire disparaître les preuves de leur culpabilité, ils se révéleront capables du pire : l’assassinat de tous les témoins de leur forfait jusqu’à leur élimination réciproque. Un retournement improbable de dernière minute viendra stopper l’escalade meurtrière : le journal à la base du délire datait de l’an dernier – et tout termine en happy-end chanté, avec pour seule victime la chatte Moumoutte.

Comme souvent chez Labiche, la poésie nous attrape par surprise, entre méchanceté et tendresse, dans un monde archaïque en déroute qui frise assez vite avec l’absurde. C’est une poésie de la médiocrité, du dérisoire, de l’insondable bêtise de la petite bourgeoisie française, qu’on sait encore disposée au pire dans ses convulsions contemporaines, et dont Labiche a fait son monde. Pourtant, selon moi, ce théâtre ne relève pas de la « critique sociale ». Il se joue ailleurs, peut-être dans une poétique du dérèglement.

  

Photo : © Zvonok 

 

 

Mot-clés : ,