RELAIS CULTUREL PIERRE SCHIELÉ ● 51 rue Kléber – 68800 Thann [FR] ● Tél : +33 (0)3 89 37 92 52

Programme

Accueil»SAISON»Expositions»Tachakour, shukrân, merci

Tachakour, shukrân, merci

Nicolas Richen

Du mardi 15 novembre au mardi 29 novembre 2016, hall du Relais culturel Régional Pierre Schielé à Thann

Mettre en lumière les invisibles

Guidé par la démarche du photographe social Jean-Louis Courtinat, qui « ne cherche pas autre chose dans [s]on métier que d’être utile », je suis parti en Grèce en mars 2016, après 4 années d’études en journalisme.  À quoi bon être journaliste ou photographe si ce n’est pas pour dénoncer les injustices et pour mettre en lumière les invisibles de ce monde, ceux qui n’ont pas voix au chapitre ? Au même titre que Courtinat, je ne souhaite pas être spectateur et je suis convaincu que mes images peuvent servir ceux qui m’ont permis de les faire. Pendant plusieurs semaines, j’ai été volontaire dans un camp de réfugiés à Doliana, à quelques kilomètres de l’Albanie. Ce village de 200 habitants a décidé d’accueillir 250 réfugiés. Aujourd’hui, plusieurs dizaines de milliers de réfugiés sont coincés en Grèce, un pays de passage pour nombre d’entre eux. Sur le terrain, les volontaires grecs et étrangers essayent tant bien que mal d’accueillir des réfugiés dans des conditions dignes. Cette expérience humaine m’a permis d’expérimenter la photographie sociale et de comprendre un peu mieux la réalité de ces réfugiés venus d’Afghanistan et de Syrie.

Parallèlement, ces 3 mois vécus en Grèce m’ont permis d’entreprendre un projet photographique à vocation sociale avec la photographe grecque Antonia Gouma. Profondément touchés par le chapitre dramatique que traverse le peuple grec depuis 2010,  nous avons décidé de nous intéresser plus particulièrement à la jeunesse grecque qui vit au quotidien les effets des mesures d’austérité. Nous sommes aussi allés à la rencontre de cette jeunesse qui lutte pour trouver des solutions alternatives et solidaires dans un contexte de chaos social et de montée du fascisme.

À partir du début de l’année 2017, nous ferons plusieurs expositions en France et à Athènes. Notre premier vernissage aura lieu le 5 janvier à 18h 30, au Court-Circuit Café à Nice,  4 rue Vernier. Vous pourrez découvrir cette exposition jusqu’au 10 février.

Nicolas Richen, journaliste et photographe indépendant

nicolasrichen.wordpress.com / nicolas.richen@hotmail.com / +33 6 64 44 16 04

 
Mot-clés :